Fondation de prévoyance LPP Physioswiss

Expertise


La fondation de prévoyance LPP Physioswiss est la caisse de pension autonome des membres de l’association. Fin 2020, elle comptait 818 relations d’entreprise et 2074 assurés actifs. L’avoir de vieillesse accumulé s’élève à 134 millions de francs. Il s’agit d’un contrat d’assurance complet géré par Swiss Life. L’année dernière, le conseil de fondation a élu un nouveau directeur général, Adrian Wernli (AW), et un nouvel expert en caisses de pension, Livio Cathomen (LC).

Quelles sont les tâches du directeur du bureau de la fondation de prévoyance LPP Physioswiss?

AW: En termes simples, je suis responsable, au nom du conseil de fondation, avec mon équipe chez VCW AG, de toutes les tâches administratives qui surviennent au sein de la caisse de pension, telles que les questions sur les différents plans de prévoyance, les entrées et les sorties, les demandes de renseignements sur les achats, les versements de bonus, les versements anticipés pour l’accession à la propriété, etc. afin qu’elles puissent être traitées rapidement et avec compétence. Avec mon équipe, nous sommes les interlocuteurs personnels des membres en ce qui concerne les demandes de devis, de conseils et de retraite.

Pourquoi la fondation a-t-elle besoin d’un expert en caisses de pension?

LC: La loi sur la prévoyance professionnelle (LPP) exige que la caisse de pension dispose d’un expert en caisses de pension. La loi m’oblige pour ainsi dire à occuper ce poste. Mon travail consiste à conseiller la direction sur les plans de prévoyance et les règlements, je suis responsable de la formation des conseils de fondation (organes) et je veille à ce que la fondation s’acquitte de son mandat de prévoyance dans le cadre des exigences légales.  

Quels sont les avantages de la caisse de pension LPP Physioswiss?

AW: La fondation de prévoyance Physioswiss LPP est une solution spécialisée qui répond aux besoins des membres de l’association. Les indépendants sans salariés peuvent également s’affilier au régime de prévoyance. C’est très avantageux. Les régimes de retraite sont flexibles et peuvent être modifiés en fonction des besoins, qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle ou d’un cabinet groupé.  

LC: Comme il s’agit d’une solution d’assurance complète, les assurés ne prennent aucun risque d’investissement. Swiss Life garantit à tous les assurés qu’ils percevront toujours 100% de leur capital vieillesse, indépendamment de l’évolution des marchés des capitaux. Cette sécurité coûte cher, la solution d’assurance complète a donc son prix. 

AW: Les interlocuteurs directs au bureau, qui sont pris en charge par les collaborateurs de VCW AG, constituent un autre avantage. Les membres estiment que les conseils personnels sont précieux. 

Comment la caisse de pension LPP Physioswiss s’est-elle développée ces dernières années?

AW: La fondation de prévoyance est financièrement saine et solide. La croissance des primes a atteint en moyenne 5,4% par an depuis 2018. Il y a 127 retraités. Le ratio retraités/actifs est donc très favorable. 75% des assurés sont aujourd’hui des femmes et 25% des hommes. Seuls 40% des assurés travaillent à plein temps. 60% des kinésithérapeutes travaillent à temps partiel, ce qui laisse des traces sur le salaire assuré, le capital vieillesse et les rentes de vieillesse. 

LC: Il existe de nombreuses petites affiliations comprenant seulement 1 à 5 bénéficiaires. La tendance actuelle aux cabinets groupés devrait être davantage prise en compte par la fondation Physioswiss LPP par des mesures appropriées à l’avenir. 

Comment les entreprises affiliées pourraient-elles encore mieux profiter de la caisse de pension LPP?

AW: Les membres pourraient profiter d’avantages fiscaux en faisant des versements sur le compte de réserve des cotisations de l’employeur et en effectuant des rachats. Ces sujets font justement partie de la mission de conseil de mon équipe au bureau de VCW AG. 

Quel est l’avenir de la caisse de pension LPP Physioswiss?

LC: Cela dépend notamment de la manière dont Swiss Life réagira à la question des solutions d’assurance complètes. A titre d’exemple, je citerais AXA, qui a renoncé à l’assurance tous risques en 2019. La baisse du taux de conversion et les réductions de rentes qui en découlent constituent un défi majeur pour la fondation. Toutes les caisses de pension de toute la Suisse y sont confrontées. Il faut une bonne solution pour gérer le risque lié à l’espérance de vie qui s’allonge et les pertes de retraite qui en résultent. 

AW: En collaboration avec le conseil de fondation, nous développerons une stratégie permettant à la caisse de pension LPP Physioswiss d’être préparée aux défis futurs. Je suis convaincu que nous y parviendrons, car nous traitons la question au bon moment. 

Livio Cathomen

Expert en fonds de pension cmp egliada s.a.

Adrian Wernli

Directeur Fondation de prévoyance LPP Physioswiss