Swiss Life baisse les taux de conversion au 01.01.2022

Pension Fund Services 20.12.2021


Le contexte de baisse des taux d’intérêt continue de peser sur les rentes de la prévoyance professionnelle. De plus, les caisses de prévoyance sont sous les feux de la critique en raison des pertes liées aux départs à la retraite. Le risque de longévité entraîne actuellement des coûts qui seront reportés sur les prochaines générations. Dans les années à venir, Swiss Life va réduire les taux de conversion dans l’assurance complète afin de remédier à ce problème. Les rentes déjà en cours ne sont pas concernées.

  • Au 1er janvier 2022, le taux de conversion pour la part obligatoire de l’avoir de vieillesse des femmes (âge 64 ans) et des hommes (âge 65 ans) diminue, passant de 6,8 % à 6,5 % et à partir de 2023, il sera de 6,2 %.
  • Dans la part surobligatoire de l’avoir de vieillesse, le taux de conversion chez les femmes baisse, passant de 5 à 4,76 % puis à 4,54 % à compter de 2023. Pour les hommes, les taux d’intérêt passent de 4,95 % à 4, 71% pour atteindre 4,49 % d’ici 2023. La fondation de prévoyance LPP Physioswiss n’est pas concernée par la baisse du taux de conversion pour la part obligatoire de l’avoir de vieillesse.

 

Le statu quo s’applique jusqu’à l’expiration du contrat actuel, soit jusqu’au 31.12.2023. Ce qui signifie que le taux de conversion de 6,80 % est valable jusque fin 2023. Les baisses susmentionnées du taux de conversion surobligatoire s’appliquent depuis le 1er janvier 2022.

Les prestations minimales déterminantes et prescrites par la loi selon la LPP sont toujours respectées. Swiss Life confirme qu’il y a une forte demande de la part des PME concernant l’assurance complète qui continuera d’être proposée à l’avenir. Selon Swiss Life, la stabilisation durable de la prévoyance professionnelle est depuis longtemps à l’ordre du jour politique. Un ajustement du taux de conversion à 6 % comme le prévoit le message actuel du Conseil fédéral sur la réforme de la LPP est fortement recommandé en raison de l’évolution démographique et du contexte de baisse des taux d’intérêt.

Adrian Wernli

Directeur Fondation de prévoyance LPP Physioswiss